Le son binaural

Le binaural, un portail sonore qui autorise le voyage

Au fil des années, Lucie s’est spécialisée dans le son 3D. Elle a tout d’abord réalisé des carnets de voyage et 4 documentaires vidéo en utilisant cette technique pour la bande son. Une immersion sonore à 360° dans le milieu du jazz new yorkais !
Désormais, elle propose son savoir-faire dans l’enregistrement de son binaural natif, le mixage en binaural, l’écriture binaurale… que ce soit pour du théâtre, des performances musicales, du documentaire ou de la fiction. Lucie conseille et fait découvrir cette technologie aux professionnels et au grand public…

Réalisation en binaural

Documentaire, carnet de voyage, carte postale sonore, fiction, musique…

+

Workshop et animation

Atelier et sensibilisation autour des technologies du son 3D

+

Réalisation en binaural

Documentaire, carnet de voyage, carte postale sonore, fiction, musique…

+

Workshop et animation

Atelier et sensibilisation autour des technologies du son 3D

+

‘’ J’ai découvert cette technique de prise de son avec Pascal Rueff pendant mes études en image et son à Brest. A l’écoute de quelques extraits, j’ai tout simplement été bluffée, transportée. Cette sensation d’immersion dans différents environnements sonores m’a troublée et séduite. J’ai donc eu envie de poursuivre l’expérience par la suite et de tenter au maximum de la partager et d’intégrer cette technique au sein de diverses productions. Je me suis alors équipée d’un système de captation que j’insère directement dans mes oreilles. J’ai pris l’habitude de l’emmener lors de mes déplacements à l’étranger pour de capter des paysages sonores. J’enregistre également des performances ou concerts en multicanal afin de retranscrire, sur 2 canaux, la sensation sonore ressentie et la partager. J’ai construit une tête artificielle que j’utilise pour mes captations sonores. J’utilise des plugins de synthèse binaurale permettant de fabriquer un environnement 3D à partir de n’importe quelle prise de son. Je suis aujourd’hui équipée d’une tête artificielle Neumann KU100 réputée mondialement.

Je considère le binaural comme un portail sonore permettant de voyager via une immersion 3D possible par une diffusion au casque. Grâce à cette technique, il est possible de capter de façon fidèle un territoire sonore et cette notion est importante dans l’idée de préserver et d’archiver notre patrimoine sonore. ‘’

Le binaural, qu’est-ce que c’est ?

La captation binaural consiste à coder la directivité des sources sonores via les principes qui régissent naturellement l’écoute humaine. Selon sa morphologie, l’auditeur va en effet transformer par diffraction ou absorption le contenu fréquentiel des sources sonores et modifier ainsi leurs caractéristiques temporelles, en fonction de leur provenance dans la sphère de perception. Or, un système bi-capteur suffit à analyser et reproduire un espace tridimensionnel : latéralité, profondeur et élévation.
Dans la pratique, cela se matérialisé sous la forme d’un couple de micros miniatures que l’on insère dans les oreilles et qui permet de capter les sons tels qu’on les entend.
La phase d’audition d’un enregistrement binaural doit se faire via un casque d’écoute stéréophonique afin de reconstituer l’espace tridimensionnel qui nous est familier. Cette écoute procure une sensation très plaisante et peut même dans certains cas induire de véritables hallucinations sonores. La relation qui existe entre l’enregistrement et son auditeur change considérablement dès lors que celui-ci peut lui attribuer le statut de sensation immédiate.

Extrait du « Livre blanc de la prise de son binaurale » rédigé par Omni Head

En savoir plus sur le binaural : 3D radio

Carnet de voyage binaural
Documentaire binaural : prise de son avec tête artificielle